Voltaire Rousseau, joute de penseurs au Théâtre de Poche Montparnasse

27 mars 2014, ,

Photo : Brigitte Enguerand.

Jean-Paul Farré et Jean-Luc Moreau sont réunis tous les soirs au Théâtre de Poche Montparnasse. Ils y incarnent Voltaire et Rousseau, des frères ennemis qui peinent tant à se comprendre, qui s’admirent autant qu’ils se méprisent.

  • Jean-Jacques Rousseau rend visite à Voltaire dans le but de savoir qui est l’auteur d’un libelle à son encontre nommé le Sentiment des Citoyens. Dans une mise en scène qui évoque les enquêtes-entretiens de l’inspecteur Colombo, Rousseau pousse son hôte à parler afin qu’il se dévoile comme l’auteur de l’ouvrage polémique.

Comme pour Inventaires, le Théâtre de Poche Montparnasse ressuscite une pièce avec les mêmes interprètes qui lui avaient valu le succès au début des années 90. Tous les deux sur une scène qu’ils ne quittent presque jamais, ils se confrontent dans un habitat certes luxueux mais bien trop petit pour abriter en même temps deux aussi titanesques egos.

Parodie d’eux-mêmes

Photo : Brigitte Enguerand.

Ces deux philosophes surprennent, ils ne sont pas les penseurs ennuyeux que l’on pourrait se figurer. Voltaire est futile, léger, matérialiste, Rousseau est une sorte de fou de Dieu hors des réalités, prêt à retourner à l’état sauvage mais rappelé aux choses du monde par le Sentiment des Citoyens.

Le spectacle est d’abord celui d’une discussion stérile. La pensée de Rousseau est caricaturée autant par l’un que par l’autre, le débat n’en est presque pas un, seule la question de la santé mentale de Rousseau semble les opposer. La pièce reflète ainsi les discussions passionnées qui ont animé l’époque.

Alors que la fin approche, tout bascule et les vérités éclatent. Rousseau cesse de se parodier et dévoile sa pensée dans sa complexité, Voltaire avoue ses démons, ses colères et ses motivations. En une vingtaine de minutes, les deux hommes donnent tout son sens à la pièce et à leur conversation.

Pour quel public :

La découverte de la pensée de Rousseau avant d’en appréhender la complexité est une démarche presque scolaire. Mais en toile de fond, elle permet à la pièce de faire réaliser combien la transmission d’un raisonnement élaboré est une tâche périlleuse. Voltaire Rousseau réussit à aborder ces sujets sans jamais être complexe ou technique. Cette pièce est l’opposé de ce qu’on peut attendre, ou craindre pour certains, d’une joute verbale entre deux philosophes.

Voltaire Rousseau

De Jean-François Prévand

Mise en scène de Jean-Luc Moreau et Jean-François Prévand
Avec Jean-Paul Farré et Jean-Luc Moreau.

Du mardi au samedi à 19h, le dimanche à 17h30.

Théâtre de Poche Montparnasse,75, boulevard du Montparnasse 75006 Paris.

Partagez cet article :

 

☰ Article précédent : | Article suivant :

1 comment to “Voltaire Rousseau, joute de penseurs au Théâtre de Poche Montparnasse”

  1. […] Désormais, retrouvez les chroniques de Autourdemontparnasse.fr sur Pourquelpublic.com […]

Leave a Reply