Valjean, de Chrisophe Delessart

29 août 2018, ,

La chronique en vidéo :

Vidéo originale de la bande-annonce à retrouver ici.

Comment adapter Les Misérables ? Trois tomes, des centaines de pages et bien sûr la plume de Victor Hugo, tout ça n’est pas « résumable ». Christophe Delessart a donc choisi un chemin de traverse, celui de raconter cette histoire du point de vue de Jean Valjean en personne.

Photo : Laetitia Piccarreta

Photo : Laetitia Piccarreta

Dans Valjean, nous suivons toute son histoire. Il la raconte lui-même. C’est donc à la première personne que l’on suit la vie de ce bagnard en cavale devenu père de substitution.

Christophe Delessart est seul sur scène. Bien servi par les lumières, les costumes et l’ambiance tout en vieilles pierres de L’Essaïon, il se met dans la peau d’un Jean Valjean peu atteint par les choses du monde… Jusqu’à ce qu’une petite demoiselle vienne entraver son détachement.

En un peu plus d’une heure et malgré ce parti pris de n’offrir que le point de vue de Jean Valjean, cette pièce ne peut pas tout aborder de l’œuvre de Victor Hugo. Ainsi les coupes sont nombreuses et ce sont les autres personnages qui bien souvent passent au sécateur de l’adaptation, si bien qu’il vaut mieux avoir un peu révisé ses Misérables avant de venir pour profiter pleinement du propos.

Pour Quel Public :
Bien joué, bien adapté, sachant transmettre quelques moments de grâce dont est capable Victor Hugo, Valjean est une sucrerie douce au palais de ceux qui ont envie de reprendre un peu de cette œuvre majeure. Attention cependant, connaître Les Misérables est un prérequis indispensable, sous peine de ne pas réussir à comprendre grand-chose.

affiche-valjean

Valjean,
D’après Les Misérables de Victor Hugo
Adaptation et interprétation Christophe Delessart
Mise en scène Elsa Saladin, lumière Johanna Dilolo, bande son Tristan Delessart, traduction Perrine Millot

☰ Article précédent : | Article suivant :

Leave a Reply