Projet Luciole, brèves philophiques

11 novembre 2014, , ,

Photo : Mathilde Priolet.

Photo : Mathilde Priolet.

Le Projet Luciole s’installe au Monfort Théâtre pour la deuxième année consécutive. Ce spectacle prend place dans la petite salle du lieu, il joue des mots, des phrases et de la lumière.

  • L’histoire : Pour Pier Paolo Pasolini, l’extinction des lucioles due à la pollution est la métaphore d’une humanité rongée par la « merdonité » de la modernité. Décidé à sauver les lucioles et à témoigner de leur survivance, le « Projet Luciole » donne corps, forme et voix à toutes les histoires possibles de la pensée critique. Cet objet scénique met en scène des textes de penseurs contemporains, dont les concepts, portés par des comédiens, se répondent et s’entrechoquent.

Deux comédiens se parlent et se répondent dans un jeu philosophique et littéraire, ils développent en ligne de fond l’impérative nécessité de réfléchir, de philosopher, en bref de développer son esprit critique. Par un jeu de lumière, des pages étalées ou projetées brillent sur le sol et en l’air, elles symbolisent la pensée libre, ce préalable à la liberté.

Le jeu des mots

Photo : Pascal Gely.

Photo : Pascal Gely.

Ce Projet Luciole est la rencontre incongrue des brèves de comptoir et de la philosophie. Tout ce qui est bien vu, amusant ou encore militant est bien tourné, bien dit et bien pensé.

Le message est celui d’une exigence intellectuelle, intellectualiser le banal devient une mission pour la survie. En citant René Char « Notre héritage n’est précédé d’aucun testament », ce spectacle montre aussi son opposition au préconçu, au prédestiné.

Forcément, pour le spectateur, c’est parfois difficile à endurer sur la longueur, alors l’esprit vogue un peu avant d’être rattrapé par un thème, par une suite logique de digressions ou par la mise en scène d’un jeu littéraire.

Le Projet Luciole devient fort lorsqu’il se concentre sur une idée. Par exemple lorsque les deux comédiens se posent la question de savoir ce qu’est la philosophie, le spectateur est accroché aux mots des auteurs, à leur emprise sur la réalité.

Pour quel public :

Joliment mis en scène et parfois drôle, le Projet Luciole n’en reste pas moins un spectacle exigeant. Il demande au spectateur écoute et ouverture d’esprit. Mais pour les amateurs des belles-lettres, les citations y sont élevées au rang d’hommage, la vie y est philosophée.

L. M. & S. G.

Continuer à visiter Pourquelpublic.com
OU
Retourner sur Autourdemontparnasse.fr

Projet Luciole

Avec des extraits de textes de
Theodor Adorno
Giorgio Agamben
Hannah Arendt
Alain Badiou
Jean Baudrillard
Walter Benjamin
Baudouin de Bodinat
Le Comité invisible
Guy Debord
Gilles Deleuze
Georges Didi-Huberman
Vladimir Jankélévitch
Annie Le Brun
Jean-François Lyotard
George Orwell
Pier Paolo Pasolini
Jacques Rancière
Clément Rosset
Jaime Semprun
et Raoul Vaneigem.

Conception et mise en scène Nicolas Truong
Avec  Nicolas Bouchaud et Judith Henry
Scénographie Elise Capdenat et Pia de Compiègne
Lumière Philippe Berthomé assisté de Camille Faure
Régisseur général accessoiriste Léon Touret
Stagiaire dramaturgie Thomas Pondevie

Jusqu’au 22 novembre 2014 du mardi au samedi à 19h30
Durée 1h30

Monfort théâtre, 106, rue Brancion, 75015 Paris.

Tournée 2014-2015

les 2 et 3 mars au Théâtre Universitaire de Nantes
les 5 et 6 mars aux Quinconces-l’Espal scène conventionnée Théâtres du Mans
du 10 au 14 mars au TNB
les 17 et 18 mars au Théâtre Anne de Bretagne scène conventionnée de Vannes
les 23 et 24 avril à La Scène Musée du Louvre-Lens

Partagez cet article :

 

☰ Article précédent : | Article suivant :

Leave a Reply