Monsieur Kairos : auteur et profondeur

2 novembre 2016, , , ,

monsieur-kairosL’auteur, metteur en scène et comédien Fabio Alessandrini a décidé d’explorer la relation entre un auteur et son histoire, un créateur détaché jusqu’à ce que son implication soit inévitable. L’auteur, homme à la solitude riche, peut-il être confronté à ce qu’il a engendré tel un Dieu de pacotille ?

L’histoire : Un écrivain travaille à son nouveau roman, un voyage dans l’univers des médecins humanitaires. Seul dans son bureau, complètement absorbé par les spirales de son imaginaire, il ne se rend pas compte qu’un homme, debout et en silence, se trouve devant lui.

Sur scène : Sur un décor presque nu, les comédiens se confrontent sur deux registres différents, Fabio Alessandrini, concret et réaliste, donne la réplique à un Yann Collette au jeu plus éthéré.

Si loin, si vrai

Dans Monsieur Kaïros, un auteur a créé un personnage courageux, héroïque, amoureux transi, orphelin… Ce narrateur, qui prend vie dans la peau de Yann Collette, fait pleurer pour la bonne cause, ses malheurs sont des succès, il émeut les ménagères.

Les malheurs du roman, qui évoque notamment les bombes en Afghanistan, ne sont naturellement pas fictifs pour son personnage principal, qui les a vécus très concrètement, mais ils ne le sont pas tout court. Les bombes tuent chaque jour en Afghanistan hommes, femmes et enfants. A partir du moment où le personnage prend vie dans le bureau de son créateur, la frontière entre la fiction et la réalité s’estompe.

ok_monsieur_kairos_ref_8599-9d0a4La (dé)connexion entre les comédiens repose sur ce paradoxe, l’imaginaire est plus concret que le réel. L’écrivain se retrouve dans la position d’un petit Dieu, il est l’auteur, pour de mauvaises raisons, de malheurs bien réels. Cette pièce interroge le rapport de l’auteur à son œuvre et ses sources d’inspirations piochées avec cynisme, quand il s’agit de s’approprier quelque drame lointain. Par effet miroir, Monsieur Kaïros interroge sur l’identité des auteurs de la guerre.site_monsieur_kairos_ref_8810-015d5

Ce qu’il reste de fiction

La pièce évite l’écueil, un peu gag, du personnage qui viendrait seulement reprocher à son créateur de l’avoir ainsi créé. En contrepartie, la pièce ne cherche jamais vraiment à répondre au mystère de la présence du personnage interprété par Yann Collette, étant clairement souligné par quelques références au quotidien qu’il ne s’agit pas d’un rêve.

Pour Quel Public :

Monsieur Kaïros est un objet théâtral complexe. Les comédiens se répondent sans jamais s’atteindre, ils appartiennent à des univers trop différents. En conséquence, le spectateur se sentira toujours sur un fil et le spectacle prend le risque, conscient, de s’adresser en particulier à des amateurs confirmés de théâtre… Et à des auteurs heureux de voir une œuvre s’adresser aussi directement à eux.

Monsieur Kaïros

Ecriture et mise en scène Fabio Alessandrini
Avec Yann Collette et Fabio Alessandrini
Assistante mise en scène Sonia Masson
Scénographie et vidéo Jean-Pierre Benzekri
Lumière Jérôme Bertin
Son Nicolas Coulon

Crédit photos : Ludovic Leleu et Christophe Leclaire

Saisons 2016-2017

Au Lucernaire jusqu’au 3 décembre 2016

☰ Article précédent : | Article suivant :

Leave a Reply