L’Inattendu, l’humain face au deuil

3 décembre 2014,

linattenduAvec L’Inattendu, l’auteur Fabrice Melquiot explore le deuil du point de vue d’une femme dans le bayou. L’homme perdu, le lieu, l’époque, rien de tout cela n’a d’importance dans cette pièce qui explore l’après, la reconstruction.

  • L’histoire : Depuis la disparition de son amant noir, une nuit sur le Fleuve, Liane vit retirée du monde. Elle l’appelle, le cherche, le supplie de revenir. Autour d’elle, apparaissent de mystérieux flacons de couleur dans lesquels elle revit la mémoire de leur histoire.

Une table pour elle, une chaise et un manteau pour son défunt compagnon et un arbre mort décoré de boules comme un triste sapin de Noël. De ce décor à la lumière en passant par l’acoustique exceptionnelle du Théâtre Douze, la scène présentée au public est belle.

Se reconstruire

Le texte ne s’étend pas sur le passé commun de la veuve et du défunt, il s’agit plutôt d’explorer la suite. Est-ce la folie qui la pousse à continuer de discuter avec lui ? Toujours est-il qu’elle conserve, un temps au moins, son quotidien tel quel, même ses rencontres, ses départs, ne suffisent pas à laisser derrière elle cet homme qu’elle ne veut pas oublier.

Pour quel public :

En proposant un seul en scène de près d’une heure et demi consacré au deuil, le Théâtre Douze prend le risque de s’adresser à un public assez restreint, et forcément mature.

L.M. et S. G.

L’Inattendu

De Fabrice Melquiot
Mise en scène Arnaud Beunaiche
Avec Lucilla Sebastiani et la voix off d’Erwan Orain
Décors et costumes Lucilla Sebastiani
Lumières Yannick Dap
Musique Patrick Pernet

Jusqu’au 14 décembre 2014 au Théâtre Douze
Du mardi au samedi à 20h30 et le dimanche à 15h30

☰ Article précédent : | Article suivant :

1 comment to “L’Inattendu, l’humain face au deuil”

  1. […] L’Inattendu, de Fabrice Melquiot Jusqu’au 14 décembre au Théâtre Douze […]

Leave a Reply