Les voisins, une drôle d’histoire d’amitié

16 septembre 2015, , , , , , , , ,

AFF-LES-VOISINS3Le Théâtre de Poche Montparnasse réunit avec Les voisins les ingrédients d’un succès : des comédiens confirmés en tête d’affiche et un texte malin. Il ne manquait plus que la mise en scène, riche d’intentions et tendresse pour ses personnages, pour obtenir une belle et drôle histoire d’amitié.

  • Histoire : Ils s’appellent Laheu et Blason. Ils habitent deux maisons jumelles, ce dernier avec sa fille, l’autre avec son fils. Les deux maisons ont une terrasse commune. Mais un jour, Blason et sa fille sont victimes d’un terrible vol.
  • Sur scène : Les deux entrées de maison se font face. Une table et quelques tabourets en sont le lien. Quatre comédiens incarnent ces deux familles monoparentales contrariées par ce qui les lie lorsque les rancœurs et les jalousies les séparent.

Amours de potes

L’écriture de Les voisins a le don d’induire le spectateur en erreur. Ainsi le mystère du vol des lingots d’or n’est-il pas traité comme une enquête mais comme une histoire, une suite de scènes qui racontent la guerre que vont se mener peu à peu les deux voisins. Quant à l’histoire de cette guerre, elle cache le véritable propos de la pièce qui est la relation d’amitié qui unit les deux hommes.

Le déroulé de la pièce consiste ainsi en l’assemblage des pièces du puzzle, les actions de chacun prennent ainsi leur sens à l’aune de ce que l’on apprend de leur passé et de ce que l’on comprend de leurs personnalités et de leurs relations. Car les rancœurs, la jalousie, les non-dits et les regards trahissent cette forte amitié.

les-voisins2

Laheu et Blason, Lionel et Patrick

Dès l’entame de la pièce, la lumière est accrochée par Patrick Catalifo dont l’interprétation tout en force feinte de l’écorché vif Blason met immédiatement le spectateur dans le bain. Quand arrive Laheu, interprété par Lionel Abelanski, sa douceur lui donne un air presque effacé… jusqu’à ce qu’il se révèle et que le comédien dévoile une nouvelle fois toute la finesse de son jeu.

Les quatre comédiens ont le bonheur de jouer avec un texte astucieux, qui rebondit et de répond à lui-même, comme lorsque la botte secrète des Laheu, faire l’imbécile, est dévoilée, juste avant d’être utilisée. La mise en scène et la direction d’acteur y ajoute des vrais moments de tendresse, en témoigne l’animale parade amoureuse des enfants Laheu et Blason, dont le court événement semble suspendre le temps.

les-voisins1

Pour Quel Public :

En misant une nouvelle fois sur un texte de qualité, des comédiens confirmés pour encadrer de plus jeunes et une mise en scène qui enrichit le propos, le Théâtre de Poche Montparnasse s’assure d’offrir aux spectateurs un délicieux moment de théâtre aux airs presque cinématographiques. La pièce Les voisins est une vraie ode à l’amitié et à l’amour familial.

Les voisins
De Michel Vinaver

Mise en scène Marc Paquien
Assisté de Antony Cochin
Avec Lionel Abelanski, Alice Berger, Patrick Catalifo et Loïc Mobihan
Scénographie Gérard Didier et Ophélie Mettais-Cartier
Lumières Pierre Gaillardot
Costumes Claire Risterucci
Son Xavier Jacquot

Saison 2015-2016

Du mardi au samedi au Théâtre de Poche Montparnasse

Voir sur le site du théâtre.

☰ Article précédent : | Article suivant :

Leave a Reply