Le Comte de Monte-Cristo, Alexandre Dumas à la puissance intacte

30 décembre 2015, , , , , , , , , ,

comte-monte-cristo-afficheLe Comte de Monte Cristo de la compagnie Les âmes libres, à qui l’on doit C’est la guerre, a choisi l’écrin du théâtre l’Essaïon pour vivre son aventure. Entre ces murs de pierre, il voyage de la plus petite des cellule à la plus grande des mers.

  • Histoire : Un jeune marin prometteur est envoyé au bagne. Alors qu’il devait y demeurer pour le restant de ses jours, il s’en échappe et cherche les responsables de son enfermement.
  • Sur scène : Trois comédien font vivre une dizaine de personnages dans un beau et puissant décor, celui des pierres murales du théâtre l’Essaïon. Un très ingénieux système de manteaux réversibles leur permet en un instant de changer de peau.

Théâtral et magistral

Cette adaptation de l’œuvre d’Alexandre Dumas repose sur deux idées essentielles. La première est la grande théâtralité du jeu des comédiens. Assumant la profondeur torturée des personnages, ils n’hésitent pas à en forcer le trait. Le résultat est heureusement d’une justesse à toute épreuve.

monte-cristo2

La deuxième idée est structurellement liée à la richesse du roman. Il est impossible d’en garder l’ensemble, ainsi la troupe a-t-elle choisi d’entremêler les scènes. A l’enquête initiale que mène le jeune homme répondent les portraits de ses bourreaux… Puis l’exécution de sa vengeance.

Ce voyage croisé a le double mérite d’être satisfaisant -on en voit le début et la fin- et de laisser une place à ce qui n’est pas raconté. A ceux qui n’ont pas lu l’œuvre d’Alexandre Dumas, un comédien disait « quelle chance » après la représentation. Si ce n’était par timidité, le public non averti lui aurait bien répondu merci d’avoir ainsi ouvert les portes d’un si merveilleux trésor.

Pour Quel Public :

Ce comte de Monte Cristo parvient à ravir les amateurs du roman d’Alexandre Dumas tout en donnant l’appétit aux autres de le découvrir. Cette double prouesse n’est due qu’à la justesse des comédiens et l’ingéniosité de l’adaptation. Peut-être pas l’idéal pour une première pièce mais certainement pour un premier Alexandre Dumas. Et pour les amateurs de spectacle vivant, un coup de cœur, tout simplement.

Le Comte de Monte-Cristo

d’Alexandre Dumas
Adaptation Véronique Boutonnet
Mise en scène et création lumières Richard Arselin
Avec Véronique Boutonnet, Luca Lomazzi et Franck Etenna
Costumes Les Vertugadins
Création sonore Franck Etenna

Avignon 2016 : au théâtre des Barriques

Suivre les représentations sur BilletReduc.

☰ Article précédent : | Article suivant :

Leave a Reply