La chanson de l’éléphant, jeu de piste au Petit Montparnasse

23 octobre 2013, , , , , ,

Pierre Cassignard et Jean-Baptiste Maunier. Photo Lot.

Jean-Baptiste Maunier, l’ex-choriste du film du même nom, est la tête d’affiche de La chanson de l’éléphant, en ce moment au Petit Montparnasse. Cette pièce à trois comédiens mise en scène par Bruno Dupuis se déroule entre les murs gris d’une salle de consultation.

  • Dans un hôpital psychiatrique de l’Ontario, le docteur Lawrence a disparu. Le directeur de l’hôpital, le docteur Greenberg, décide d’interroger Michael, le dernier patient à avoir vu le docteur Lawrence.

L’infirmière de service le met en garde, Michael est très intelligent et très manipulateur. Pourtant Greenberg n’y voit qu’un jeune homme prêt à tout pour le faire tourner en bourrique. Michael possède des informations sur la disparition de Lawrence et il y a urgence à le retrouver.

Tandis que son inquiétude monte, Greenberg doit prendre sur lui, car à l’évidence il n’obtiendra rien de Michael en le forçant, il faudra le convaincre de parler.

Usual Suspect

Au milieu du duo, l’infirmière jouée par Christine Bonnard n’est pas moins intrigante. Photo Lot.

La chanson de l’éléphant a été écrite à Montréal par Nicolas Billon. Sa traversée de l’Atlantique sonne comme une évidence tant elle est une merveille d’écriture.

Tous les éléments s’assemblent petit à petit, tout à un sens, mais le spectateur est maintenu dans l’ignorance jusqu’à la dernière seconde. C’est une pièce à retardement qui s’enrichit en y repensant, en en comprenant tous les mécanismes, la logique cachée.

Dans ce décor froid d’hôpital, les motivations mystérieuses des personnages intriguent. Le public est comme un inspecteur, il lui est impossible d’être passif et il s’en va scruter les personnages dans le fol espoir de comprendre ce qui les anime.

La mention spéciale

Pierre Cassignard incarne le docteur Greenberg. Il emporte la pièce avec lui à chacun de ses mouvements. Il n’est pas un simple miroir du spectateur, il est un roc à la hauteur de l’attente que suscite son personnage, car Michael ne lui donnera rien qu’il n’aura pas obtenu à la force de sa persuasion.

Pour quel public :

La chanson de l’éléphant plonge le spectateur dans l’incertitude d’un jeu psychologique sans fin entre un psychiatre et un patient. Michael est manipulateur, certes, mais quel est son but ? Le connaîtrons-nous avant ou après en avoir compris les raisons ? Un vrai jeu d’enquête en milieu carcéral.

La chanson de l’éléphant

De Nicolas Billon
Mise en scène : Bruno Dupuis
Avec : Pierre Cassignard, Jean-Baptiste Maunier et Christine Bonnard.

Du mardi au samedi à 21h, le dimanche à 15h
Théâtre Le Petit Montparnasse, 31, rue de la Gaîté, 75014 Paris

Partagez cet article :

 

☰ Article précédent : | Article suivant :

1 comment to “La chanson de l’éléphant, jeu de piste au Petit Montparnasse”

  1. […] Lire la suite sur Pourquelpublic.com […]

Leave a Reply