Fratricide, la fin des secrets de famille

26 juillet 2014, ,

fratricide

Pierre Santini et Jean-Pierre Kalfon partagent l’affiche d’une pièce dont le nom résume l’enjeu, deux frères se retrouvent et doivent s’opposer une nouvelle fois. L’écriture de l’avocat genevois Dominique Warluzel décrit avec justesse les ressentiments que peuvent avoir deux frères pour l’un l’autre et pour leur père.

  • Deux frères, l’un avocat et l’autre repris de justice, sont convoqués pour découvrir le testament de leur défunt père. Ultime pied-de-nez, celui-ci leur demande de s’affronter pour savoir qui aura la meilleure part de l’héritage. Ils devront prouver au notaire lequel des deux mérite le plus d’hériter de la fortune du défunt.

Fratricide débute et finit sur l’histoire assez classique de ce testament. Les rebondissements sont attendus mais ils surviennent agréablement.

L’affrontement

Le cœur de la pièce, la confrontation entre les deux frères, est forte, décisive. Le poids des différences, le ressentiment d’années à reprocher à l’autre ce qu’il est, ce qu’il a choisi d’être et la manière dont leur père l’a traité, tout est exposé avec justesse dans ce texte bien renseigné. Avocat médiatique en Suisse, Dominique Warluzel a l’habitude de ce genre d’affrontements.

Entre les deux dinosaures, un jeune homme. Un jeune notaire cahrger de suppléer l’absence de son chef à l’hôpital, il est l’arbitre de la confrontation. Dans ce rôle, Bertrand Nadler évolue avec naturel. Il apporte une touche de fraîcheur face aux jeux, parfois stéréotypés, de Jean-Pierre Kalfon et Pierre Santini.

Pour quel public :

Les frères et sœurs se retrouveront dans cette histoire et c’est plutôt à un public relativement âgé qu’elle s’adresse, car l’identification aux personnages fonctionne parfaitement. En revanche, on aurait aimé une direction d’acteurs plus autoritaire pour bouger nos vieux briscards de la comédie qui se reposent un peu trop sur leur métier.

Continuer à visiter Pourquelpublic.com
OU
Retourner sur Autourdemontparnasse.fr

Fratricide

De Dominique Warluzel

Mise en scène Delphine de Malherbe
Avec Pierre Santini, Jean-Pierre Kalfon et Bertrand Nadler
Décors Catherine Bluwal

Pascal Legros Productions/Compagnie Pierre Santini

Article réalisé à l’occasion du festival d’Avignon 2014

Tournée 2014-2015

Au théâtre de Poche Montparnasse jusqu’au 25 janvier 2015

☰ Article précédent : | Article suivant :

1 comment to “Fratricide, la fin des secrets de famille”

  1. […] Fratricide, de Dominique Warluzel Du 4 au 16 au Théâtre de Poche Montparnasse. […]

Leave a Reply