Et pendant ce temps Simone veille ! : rire jaune… aux éclats

3 octobre 2014, , , , , ,

simone-veilleafficheLa loi Veil sur l’IVG fêtera ses 40 ans en janvier prochain. Cette date symbolique du combat des femmes n’était pas le début, et encore moins la fin, de la lutte pour l’égalité. La Comédie Bastille réunit plusieurs femmes sur scène et en coulisses, bien décidées à en rire pour mieux faire avancer les mentalités.

  • L’histoire : Le spectacle, qui retrace l‘évolution de notre société sur 4 générations à travers le prisme de la femme, parle du droit à l’avortement comme bien d’autres avancées majeures allant du droit de vote des françaises (qui fête ses 70 ans cette année) à l’invention du tampon (plus anecdotique mais quand même bien pratique), en passant par le port du pantalon (saviez-vous qu’un employeur pouvait encore imposer la jupe ?).

Simone (jouée par Bonbon) est une sorte d’ange gardien conteur. Elle s’adresse autant au public qu’aux personnages : trois femmes et leurs descendantes sur quatre générations. Des années 50 à nos jours, ces portraits de femmes illustrent les difficultés auxquelles elles sont confrontées au quotidien.

Hélène Serres, Vanina Sicurani er Karina Marimon. Photo : Fabienne Rappeneau

Hélène Serres, Vanina Sicurani et Karina Marimon. Photo : Fabienne Rappeneau

Des gags et des faits

Le spectacle est une suite de scénettes et de transitions toujours drôles et instructives. Sans jamais verser dans le misérabilisme ou dans le militantisme, cette pièce utilise l’autodérision pour mieux dénoncer.

Bonbon. Photo : Fabienne Rapeneau

Bonbon, dans le rôle de Simone. Photo : Fabienne Rappeneau

De la femme au foyer des années 50 à la célibattante des années 2010 en passant par la hippie des années 70 ou la femme libérée des années 90, les personnages incarnés par les trois protagonistes évitent le cliché en jouant pleinement la carte de la caricature. Elles en deviennent ainsi emblématiques.

Frais, léger et même parfois très drôle, ce spectacle réussit par l’accumulation à faire réaliser l’ampleur de la tâche qu’il reste à accomplir sur le chemin de l’égalité. Difficile d’imaginer meilleure façon de faire passer ce message.

Pour quel public :

Il n’y a pas plus juste définition de Et pendant ce temps Simone veille ! que son slogan : « Un spectacle désopilant sur l’histoire des droits de la femme… Si ! C’est possible ! » Plus une suite de gags qu’une histoire, ce spectacle s’adresse avant tout à un public qui cherche une pièce pour passer un bon moment. Car si le fond est l’avancée des droits de la femme, la forme est une série de situations et de dialogues comiques. Mention spéciale à Karina Marimon pour sa justesse d’interprétation.

Et pendant ce temps Simone veille !

De Corinne Berron, Bonbon, Hélène Serres, Vanina Sicurani et Trinidad
Collaboration artistique Corinne Berron
Avec Bonbon, Karina Marimon, Hélène Serres et Vanina Sicurani

Production Comédie Bastille

Des représentations près de chez vous ? Surveillez sur BilletReduc.

Au Théâtre de la Contrescarpe à Paris jusqu’au 28 juillet 2016

Partagez cet article :

 

☰ Article précédent : | Article suivant :

1 comment to “Et pendant ce temps Simone veille ! : rire jaune… aux éclats”

  1. […] Et pendant ce temps Simone veille !, de Corinne Berron, Bonbon, Hélène Serres, Vanina Sicurani et Trinidad À la Comédie Bastille. […]

Leave a Reply