C’est la guerre, voici ses conséquences

21 juillet 2015, , , ,

cestlaguerreC’est la guerre est un texte méconnu de Louis Calaferte. Il raconte la guerre à travers les yeux de ceux qui furent peut-être les moins concernés, les habitants d’un village en zone occupée.

  • L’histoire :  Dans un village de France, on hait autant Hitler que les « youpins ». La guerre va changer ce quotidien et c’est à travers lui que ce spectacle fait revivre la Seconde Guerre mondiale, des illusions de la ligne Maginot à la libération, en passant par Pétain et l’occupation.
  • Sur scène : Trois comédiens incarnent les habitants du village, du joueur de billes au charcutier. Ils s’accompagnent parfois au piano et à l’accordéon, et si les décors et costumes sont anecdotiques (le spectateur se fait volontiers complice des changements de lieux et de personnages), le travail sur la lumière, au contraire, est épatant.

C’est où, la guerre ?

Les villageois réagissent à chaud, ils fêtent l’arrivée au pouvoir de Pétain, le héros de Verdun, sont un peu fascinés par la stature des soldats allemands, se méfient des Juifs et des communistes. L’auteur, Louis Calaferte, peint un portrait peu flatteur de cette France d’en bas qui compte bien plus ses disparus que ses morts.

Car la mort est virtuelle ici-bas. Les fils, les pères, les frères partent à la guerre et parfois n’en reviennent pas. Ainsi le premier mort apparaît-il bien tardivement devant les yeux de l’ado, le personnage emblématique du récit.

Le fond du texte est réaliste. Il prend sur la forme des allures poétiques, usant opportunément de l’anaphore et de la répétition. Ce texte de Louis Calaferte, est une formidable découverte.

Pour Quel Public :

Simple, beau et profond, C’est la guerre est un bel exercice de style et un bon moment de théâtre. Il peut, par dessus le marché, être une initiation à l’histoire de la Seconde Guerre mondiale et à la complexité de ses enjeux.

C’est la guerre

De Louis Calaferte
Direction artistique et mise en jeu Véronique Boutonnet
Avec Richard Arselin, Franck Etenna et Véronique Boutonnet

Avignon 2015 :

Au théâtre des Barriques à 14h30

☰ Article précédent : | Article suivant :

Leave a Reply