Camille contre Claudel : seule(s) contre tous

11 août 2016, , , ,

camillecontreclaudelPour Camille Claudel, être libre fut un sacerdoce mais aussi une provocation justifiant les humiliations et le pillage de son œuvre. Dans Camille contre Claudel d’Hélène Zidi, la victime se fait coupable, s’accuse elle-même de ses maux. Humaine et tragique, cette pièce rappelle mieux que mille discours l’universalité du combat féministe.

  • L’histoire : Au crépuscule de sa vie, Camille Claudel se revoit jeune et insouciante, allant au devant de grandes déceptions. Les deux Camille confrontent leurs rêves et leurs désillusions. Dans cette vaine confrontation, les deux facettes de l’artiste finiront par se retrouver au tournant de sa vie.
  • Sur scène : Dans le décor fourni de l’atelier de Camille Claudel, Hélène et Lola Zidi, mère et fille, jouent de leur ressemblance pour interpréter avec crédibilité la différence d’âge. Rodin est incarné par la voix profonde et saisissante de Gérard Depardieu.

Rodin, l’amour et la jalousie

Camille, jeune, est éperdument amoureuse de Rodin, très largement son aîné. Petit à petit, ce dernier choisit de se nourrir d’elle, la femme et l’artiste, jusqu’à la consommer entièrement. Le cynisme finit par l’emporter sur l’insouciante Camille Claudel qui, qu’elle combatte ou qu’elle tente de disparaître, sera toujours coupable aux yeux du monde, coupable d’être indépendante vis-à-vis de l’influent Rodin. Cette déchéance est un récit très actuel. L’amour et la haine, l’abus de pouvoir ou simplement l’alcoolisme sont des thèmes parfaitement contemporains que les deux comédiennes vivent sur scène comme si c’était dans leur chair.

Camille contre Claudel est un seul personnage incarné par deux comédiennes au jeu organique, à fleur de peau. L’une au départ, insouciante, l’autre à l’arrivée, désabusée. Les étapes de l’une conduisant à l’autre, les comédiennes explorent la peine amoureuse, la déception, la colère et la culpabilité. Une chute dont le tableau est dressé dans son intégralité.

Pour le spectateur, cela implique un certain temps d’adaptation dans une pièce qui, si elle peine un peu à démarrer, finit majestueusement. Une montée en tension et en émotion dans une œuvre dont l’enjeu est purement psychologique, portrait d’une femme et portrait de la violence des rapports sociaux.

Pour Quel Public :

Camille contre Claudel est l’histoire d’une immense injustice. Dès lors, ce spectacle s’annonce malgré quelques sourires çà et là destiné à un public désireux de connaître l’histoire de l’artiste, fusse-t-elle tragique. Une histoire terriblement classique d’une femme libre brimée par ceux qui se sentaient menacés dans leur toute puissance.

Camille contre Claudel

d’Hélène Zidi
Mise en scène Hélène Zidi
Avec Hélène et Lola Zidi
Voix de Gérard Depardieu
Chorégraphies Michel Richard
Lumières André Diot
Sons Vincent Lustaud
Costumes Marvin Marc
Décors Francesco Passaniti

Chronique réalisée au festival d’Avignon 2016.

☰ Article précédent : | Article suivant :

Leave a Reply